Solitude 2017: Chronique n°17 (fin)

Les solitaires ont profité d’un dernier weekend à Montréal, et comme d’habitude sont rentrés à la maison d’Oka, avec l’autobus à 16h précises. Il y un mélange de joie et de nostalgie dans l’air. Joie du départ pour la mission de chacun, pour les vacances, les rencontres avec la famille, et en même temps nostalgie de quitter la maison, le personnel d’Oka, spécialement avec Donat et Diane et les « mamans adoptifs » d’Oka, qui nous ont gâtés jusqu’au dernier jour. Au cours de cette dernière semaine, pas de conférenciers ; les solitaires ont été eux-mêmes les responsables des entretiens. Chacun a présenté son travail ; les sujets divers abordées et les partages ont été vraiment riches.

Le lundi, trois courageux solitaires ont inauguré la saison de piscine, en proposant une leçon intensive de natation. Après l’inauguration presque toute la communauté a profité de la piscine dans une ambiance fraternelle. Le soir du même jour, les confrères camerounais en compagnie de quelques amis compatriotes ont présenté leur beau pays, et nous ont donné l’opportunité de gouter quelques délices camerounais. Le lendemain au soir, les solitaires ont vécu une première fête de clôture avec les personnes qui ont travaillé pour la Solitude à la maison d’Oka, plus Esther, Jonathan et Alexandre (fille, fils et gendre de Donat et de Diane) et « la madame » conductrice du bus. Dans une ambiance festive et joyeuse nous avons fêté l’anniversaire de naissance de Josiane, l’une des cuisinières. Donat nous a préparé un délicieux barbecue.

Le Mercredi matin, les solitaires ont terminé la présentation de leurs travaux, les discutions se sont prolongées jusqu’à la table : on peut voir que plus d’un sujet a suscité les passions. L’après-midi était libre, et chacun a pu faire ses valises, remettre les livres empruntés à la bibliothèque : le départ commence à se faire sentir. Le 29 juin, solennité des saints apôtres Pierre et Paul, les solitaires ont célébré la seconde et dernière fête de clôture ; dans l’avant-midi, les solitaires se sont rencontrés au salon de conférence afin de faire le bilan de la solitude, ce fut un moment de remerciements, de pardon et d’échange touchant. La messe de clôture a été présidée par Monsieur Jacques D’Arcy, et les concélébrant principaux ont été Mgr. Georges Soubrier et Mgr. Emilius Goulet, pour cette célébration plusieurs sulpiciens de Montréal se sont joints à nous et ont partagé notre repas festif. La soirée a été aussi festive, nous avons célébré le 57e anniversaire d’ordination presbytérale de Mgr. Soubrier, et l’anniversaire de naissance d’Esther, la fille de Diane et Donat, nos « anges gardiens ».

La semaine s’est terminée sans que nous l’ayons vue passer… Vendredi, dernière journée des solitaires à Oka, s’est amorcé avec messe. Après le petit-déjeuner, suivant la tradition des dernières Solitude, les solitaires 2017 ont planté un érable à sucre au milieu d’une pluie d’eau et de photos que Diane et Donat ont pris avec joie.

Les grosses valises descendent les escaliers et attendent la dernière poussée pour quitter définitivement la maison. Nos cœurs sont aussi pleins que les valises. Nous avons vécu plusieurs expériences, toutes ces émotions restent gravées dans nos cœurs et dans nos esprits.

Estimé lecteur, estimée lectrice :
La communauté des solitaires 2017 vous envoie ses salutations et se recommande à vos prières pour qu’en nous « laissant à l’Esprit » nous puissions devenir de bons formateurs ayant le souci de former de saints prêtres. Dieu vous bénisse ! et encore une fois nous voulons vous dire :
UN GROS GROS MERCI !!