Joseph Doré, A cause de Jésus ! Pourquoi je suis demeuré chrétien et resté catholique

Joseph Doré, A cause de Jésus ! Pourquoi je suis demeuré chrétien et resté catholique
Plon, Paris, 2011, 375 pages

Joseph Doré pss, archevêque émérite de Strasbourg, vient de publier ses « Mémoires théologiques ». Il a relu son riche parcours, depuis l’enfance et la jeunesse à Nantes en bord de Loire, jusqu’à Strasbourg aux rives du Rhin et sa retraite au séminaire Saint-Sulpice à Issy-les-Moulineaux.
Le « fil rouge » de tout ce parcours c’est, précisément, la foi en Jésus-Christ. Une foi transmise de génération en génération et éprouvée au fil des épreuves et des responsabilités. Ce qui a marqué cette foi ainsi vécue, c’est le constant dialogue entre la vie en Christ Jésus et la prise au sérieux des événements, envisagés comme le lieu d’une possible annonce. La foi de Joseph Doré se situe loin du fidéisme ou de l’émotionnel. L’ancien professeur de Christologie en effet sait combien une parole de croyant, pour être audible, doit tenir compte des défis de la raison, et comment, à partir de là, peut se réaliser une réappropriation actualisée du mystère historique de Jésus. Joseph Doré est et « demeure ! » Sulpicien. L’autobiographie note l’importance de la formation qu’il a reçue dans un séminaire sulpicien, la qualité de la préparation spirituelle à la Solitude et la richesse de l’exercice des responsabilités sulpiciennes au séminaire de Nantes et des Carmes. L’esprit de liberté spirituelle, pour soi-même et pour les autres, qui est vraiment la marque de la « sulpicianité », a toujours guidé l’auteur dans ses recherches, son enseignement et son apostolat. (François Vial pss)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *