[lang_fr]Benoît XVI en visite au séminaire Saint Gall d’Ouidah (Bénin)[/lang_fr][lang_en] Pope Benedict XVI at the Saint-Gall Seminary in Ouidah, Benin[/lang_en]

Séminaire Saint-Gall à Ouidah[/lang_fr][lang_en]Saint Gall Seminary in Ouidah[/lang_en] »]

[lang_fr]Benoît XVI s’est rendu samedi 19 novembre à Ouidah, lieu historique de l’arrivée des premiers missionnaires, là où se trouve le séminaire de Saint-Gall. Le séminaire constitue une pépinière pour tout le continent africain. « Chers prêtres, la responsabilité de la promotion de la paix, de la justice et de la réconciliation, vous incombe d’une manière toute particulière », a déclaré Benoît XVI aux prêtres du Bénin et de toute l’Afrique. « Vous êtes appelés à être des hommes de communion. De même que le cristal ne retient pas la lumière, mais la réfléchit et la redonne, de même le prêtre doit laisser transparaître ce qu’il célèbre et ce qu’il reçoit. »

Ce séminaire, mis sous la protection de sainte Jeanne d’Arc et dédié à saint Gall, a été inauguré le 20 juillet 1930. En 1952, il devient séminaire régional et, de 1955 à 1971, le séminaire est dirigé par les prêtres de la Compagnie des Prêtres de Saint-Sulpice qui en remettront la direction aux mains du clergé autochtone à partir de la rentrée 1971-1972.

Le séminaire comptait 36 séminaristes en 1930 ; il en accueille aujourd’hui 147 venant de tous les diocèses du Bénin et du Togo. La communauté éducatrice compte 13 prêtres diocésains dont deux Sulpiciens qui résident en permanence avec les séminaristes pour assurer leur formation humaine, spirituelle, intellectuelle et pastorale.

Le pape s’est rendu sur la tombe du cardinal Bernardin Gantin, inhumé dans la chapelle du séminaire. Le cardinal y avait été formé à la prêtrise par les prêtres sulpiciens.

Le pape a signé ce même jour à Ouidah l’Exhortation apostolique post-synodale Africae munus.

Le Bénin qui fête ses 150 ans d’évangélisation compte près de 8,8 millions d’habitants dont 34% de catholiques, 10 diocèses, 3 séminaires, 811 prêtres et 497 séminaristes (19.11.2011). [/lang_fr]
[lang_en]On Saturday 19 November Pope Benedict XVI went to Ouidah, where historically the first missionaries arrived, and where Saint-Gall Seminary is located. The seminary is a real burgeoning training ground for the whole of Africa. “Dear priests, the responsibility for promoting peace, justice and reconciliation falls in a special way to you”, said pope Benedict XVI to the priests of Benin and all Africa. “You are called to be men of communion. As crystal doesn’t retain the light but rather reflects it and passes it on, in the same manner the priest must make transparent what he celebrates and what he has received.”

The seminary, placed under the protection of saint Joan of Arc and dedicated to saint Gall, was opened on July 20, 1930. In 1952 it expanded to a regional seminary, and from 1955 to 1971 it was led by the priests of the Society of Priests of Saint-Sulpice who started handing it over to the local clergy in 1971.

In 1930 it had 36 seminarians; today it has 147 seminarians coming from all over Benin and Togo. The ‘formation community’ (‘communauté éducatrice’) includes 13 diocesan priests among whom two Sulpicians; they live permanently with the seminarians to assure their human, spiritual, intellectual and pastoral formation.

The pope visited the tomb of Cardinal Bernardin Gantin at the Chapel of Saint-Gall Seminary. Cardinal Gantin was formed here to priesthood by Sulpician priests.

Pope Benedict XVI signed on the same day in Ouidah the Post-Synodal Apostolic Exhortation Africae munus.

Benin is celebrating this year its 150th evangelisation anniversary. With nearly 8.8 million inhabitants –among whom 34% of Catholics-, it has 10 dioceses, 3 seminaries, 811 priests and 497 seminarians (19.11.2011).[/lang_en]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *